Elaine Avenir

Forum de voyance et guidance, soins énergétiques
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Retrouvez Elaine sur son blog ! www.psycho-energeticienne.fr et sur Facebook www.facebook.com/elaineblogfr/

Partagez | 
 

 Quelques mots d'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mamitoune

avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 09/03/2013

MessageSujet: Quelques mots d'histoire   Sam 9 Nov - 9:31

L’alphabet runique ou Futhark — terme formé à partir du nom des six premières lettres de cet alphabet — était l’alphabet utilisé par les anciens peuples de langue germanique, tels que les Anglo-Saxons (pour écrire le vieil anglais) ou les Scandinaves (pour écrire le vieux norrois). D'autres systèmes d'écriture apparentés aux runes existent : les runes hongroises et l'alphabet turc dit alphabet de l'Orkhon.

Outre leur rôle purement alphabétique, on a attribué aux runes des significations magiques qui aurait comme don de soigner les blessures des guerriers, que l'on retrouve dans l'étymologie du terme : rūn signifie "secret" en vieux norrois.
Selon les vikings, le mot rune signifie "secret murmuré". Après de longs siècles d'oubli, les runes réapparaissent finalement comme l'un des outils magiques les plus puissants hérités de nos ancêtres. Elles sont étroitement liées à la nature et aux anciens Dieux Nordiques manifestant à la fois leurs désirs et symbolisant la puissance du vent, du soleil,de la glace et de la pluie. Les Runes peuvent servir de talismans qui sont encore utilisés dans certaines régions du nord de l'europe.

L'origine des runes
L’alphabet original des runes nordiques, le futhark a 24 lettres ou vieux futhark, représentant les 24 constellations visibles des anciens Scandinaves, dont les Vikings, est souvent appelé la « ligne rune » et était organisé en trois groupes de 8 runes chacun, dénommés ættir (familles) : les ættir de Freyr (ou Frey), Hagal et Týr respectivement, la première rune de chaque groupe donnant son nom au groupe.

Les noms proto-germaniques des runes du vieux futhark sont : Fehu, Ūruz, Þurisaz, Ansuz, Raidō, Kaunan, Gebō, Wunjō, Hagalaz, Naudiz, Īsaz, Jēra, Eihwaz, Perþō, Algiz, Sōwilō, Tiwaz, Berkanan, Ehwaz, Mannaz, Laguz, Ingwaz, Dagaz et Ōthalan.

Utilisation des runes
Les runes étaient ordinairement utilisées pour des inscriptions dans le bois, le métal, le cuir ou la pierre. Les runes consistaient principalement en des marques verticales et diagonales, avec moins de marques horizontales ou courbées (certaines versions de runes n'en ont aucune.

Dans la mythologie nordique le dieu Odin est suspendu dans le monde-arbre, Yggdrasil, pour neuf jours en sacrifice personnel afin d'apporter le cadeau des runes à l'humanité. D'après Tacite, les anciens peuples germaniques avaient l'habitude de creuser des marques sur des feuilles de bois de fruit et les sélectionner comme lots pour la divination. De plus, chaque rune est associée à un dieu, et par là possède une signification magique particulière, qui peut s'associer à d'autres runes pour former un sort, une amulette ou une bénédiction.

Runes et divination

Odin se sacrifiant lui-même sur le frêne du monde, Yggdrasil, afin d'obtenir la sagesse et le secret des runes.
Odin trouva les runes après qu'il fut resté pendu durant neuf nuits initiatiques à l'arbre cosmique des Neuf Mondes, le frêne Yggdrasil, transpercé par sa lance en un sacrifice à lui-même, le plus grand des dieux.

Un usage divinatoire des runes est décrit par Tacite dans son livre La Germanie. En parlant des anciens germains, Tacite a écrit: « Leur manière de tirer au sort est toujours la même. Ils coupent une branche de noisetier et la découpent en lamelles. Ils inscrivent un signe sur chaque lamelle et ils les lancent au hasard sur un linge blanc. Ensuite le célébrant officiel, s'il s'agit d'une consultation publique, ou le père de famille s'il s'agit d'une consultation privée, adresse une prière aux Divinités. En regardant en l'air il tire trois lamelles au hasard et il lit la signification de son tirage d'après les signes gravés sur ces lamelles. Si le résultat interdit l'action au sujet de laquelle le tirage a eu lieu, il n'en est plus question ce jour-là. Si cette action est autorisée, une confirmation par les auspices est requise ».

L'interprétation courante, un usage purement divinatoire, est contestée par les runologistes modernes pour deux raisons:

Tacite, un romain, a pu interprêter ce qu'il voyait à travers le filtre de sa propre culture. Les anciens romains avaient beaucoup recours à la divination.
Il ne s'agit pas de divination pure, il s'agit de demander aux Divinités la permission de faire ceci ou cela.
Certains pratiquants actuels de l'Asatru utilisent les Runes à des fins divinatoires. Par exemple, les runes se piochent dans une petite bourse en cuir ou en tissu, et leur disposition, selon différentes positions, combinée à la symbolique intrinsèque des runes tirées, donne des indications sur l'avenir, plus ou moins proche. Les runes sont des symboles à interpréter en réponse à la question que l'on a posée. Ce n'est pas forcément « lire l'avenir » mais surtout décrypter un message, une aide, une suggestion...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quelques mots d'histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour, quelques mots pour me décrire.
» Quelques mots arabes
» Qu'est-ce que le taoïsme ? En quelques mots.
» juste pour dire quelques mots au sujet des réveillons en ce qui me conserne!!
» Quelques mots pour me présenter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elaine Avenir :: Discussions et partage sur nos expériences spirituelles :: Les supports de travail (voyance, soins ...) :: Les runes-
Sauter vers: